Résistance en terre mexicaine

Résistance en terre mexicaine
La terre mexicaine poudrière d’une rébellion sousterraine

L’autre campagne zapatiste: la sixième déclaration de la jungle lacandone

octobre 16th, 2008

20 y 10 palabras y fuego qui explique le processus de résistance du ezln première partie

 deuxième partie

troisième partie  

Résistance et répression contre le EZLN

octobre 15th, 2008

La répressions militaires augmentent contre les communautés zapatistes
mais pas la solidarité

Dans le contexte de la resístanse et de la solidarité qui se donnent entre
les peuples oprime du Mexique l’exemple des communautés rebelles de Oaxaca
et des communautés Zapatistes devraient inspirés le monde qui rêvent d’un
monde meilleurs ou demander pour la terre, la liberté, l’éducation, la
justice, la santé, un toit ne sont pas des actes subversifs mais au
contraire les germes d’un monde meilleurs. Pendant une marche qui s’est
déroulé le 19 juin à Oaxaca ou les camaradas ont marché cagoulé avec des
torches àtravers la ville, plus de 200 personnes ont marché en solidarité
sous la menace des forces porcines, qui se faisait sentir par leurs odeurs
nauséabonde caractéristique…
Rest of the text:
Dehors l’armée de Chiapas, de Oaxaca et du pays. Arrêt aux provocations
militaires contre les communautés zapatistes
Nous qui avons fait la guerre savons reconnaìtre les chemons par lesquels
ils se préparent et s`approchent.Les signaux de guerres à l`horizon sont
claires. La guerre, comme la peur, aussi ont leurs odeurs. Et maintenant ,
nous pouvons sentir sont odeurs de putréfaction sur notre terre.(
Commission de la sixième declaration de EZLN ( Armée Zapatiste de
Libération Nationale) Décembre 2007 San Cristóbal de las Casas, Chiapas)
L´armée fédérale mexicaine guettent, les signaux sont claires.
“Les affrontements ne tarderons pas, et cela sera provoqué par Calderón
(président du Mexique) , Juan Sabines (gouverneur du Chiapas) et de Carlos
Leonel Solórzano président municipal de Ocosingo, qui envoient ses chiens
pour réprimer, de toutes ses corporations.Nous ne sommes pas des
narcotraficants, nous sommes se que vous savez frères et soeurs du mexique
et du monde. Cest claire qu´ils viennent pour nous les Zapatistes, et
c´est les tríos nive4aux du mauvais gouvernement qui viennent sur nous, et
nous sommes prèts à résister et si c est nécessaire à accomplir notre
devoir, qui est de vivre pour la patrie ou mourir pour la liberté. Peuple
du Mexique et du monde, vous savez que notre lutte est dirigée pour la
lutte politique et pacifique, comme dit la sixième déclaration de la
jungle Lacandona, la lutte politique et pacifique, connut comme l´Autre
Campagne pour que vous voyez d´où vient la provocation de la violence.
CompagnonEs de l’Autre Campagne du mexique et des autres pays, nous
demandons d´être attentif(ves), parce que les soldats ont dit qu´ils
reviendront dans 15 jours, nous ne voulons pas la guerre, nous voulons la
paix, la justice et la dignité. Nous n´avons pas d´autres options que de
nous defendre, les repousser, et résister parce qu`ils viennent nous
chercher pour nous affronter, et c´est pouquoi, ils nous cherchent les
peuples zapatistes bases d´appuies de l´EZLN, ils nous reste seulement à
vous dire de où vient la provocation. C`est pourquoi nous vous informons
pendant qu´il reste encore du temps.Ceci est notre parole.”
Le 4 juin 2008. Le junte du bon gouvernement. “Le chemin du future”
Caracol( forme d`auto- gouvernement des bases Zapatistes) face à un
scandaleux silence médiatique, les attaques contre les peuples zapatistes
à l´intérieur de leurs territoires non seulement se maintient, sinon que
de façon plus alarmante, augmente. Depuis l´insurrection de janvier 1994,
les différents gouvernements ont voulus associer EZLN au narcotrafique.
Ils n´ont jamais pu le démontrer, mais ils essaient de temps en temps.
L´armée mexicaine envahit les territoires zapatistes.
Le 4 juin dernier, le secrétaire de Défense Nationale (SEDENA) a ordonné
une des plus grandes provocation ouvertes contre l’Armée de Libération
Nationale (EZLN) etv contre les peuples Zapatistes. À ordonnée une des
plus grandes provocations ouvertes contre le EZLN et contre les peuples
Zapatistes. Des éléments de la SEDENA ont réalisé une opération militaire
à l’intérieur de la communauté de la Garrucha, coeur du Caracol du même
nom. Les incursions ont eu Linux non seulement à cette endroit, sinon
qu’ils ont débordés jusqu’à d’autre communauté qui font partied u Caracol
de la Garrucha, plus de 200 soldats de l’armée fédérale , la PGR
(Procureur Générale de la République) et de la police de l’État et
municipaleavec le visage peinturé ont envahit une partie du territoire
zapatiste de la Garrucha sous prétexte de chercher des plants de
marijuana. Des centaines de bases d’appuies de la communauté de
Itermenegildo Galeana et de San Alejandro les ont repoussé avec machettes,
bâtons, sling shot et des frondes.
Mais ce n’est pas la première fois de la part de l’armée fédérale
mexicaine qui exercent des incursions et des menaces contre l’EZLN, les
autorité(e)s civiles Zapatistes et les populations des bases d’appuies
Zapatistes du Caracol de la Garrucha, Hermenegildo Galeana et San
Alejandro ont été realices principalement par le 38 ième Bataillons de
l’infanterie , mais non seulement par cette unitée militaire. Aujourd’hui
le 38 ième Bataillons est mobilisé dans la : Cañada de Taniperla,
montLibano et Taniperla, Cañada de la Tacitos, Rancho Peninsula et rivière
Jordan, cañada de la Garrucha, jusqu’à San Quintín, Patihuitz, La Sultana,
et San Quintín, le quartier générale du 38ième bataillons ets à San
Quintín.
Les incursions et opérations militaires realizes au mois de mai et juin à
l’intérieur du territoire autochtones de la Garrucha tentent de justifier
leurs hostilités en argumentant dans le contexte de la guerre contre le
narcotrafique et la délinquance organisé.
Les opérations militaires et policières (PGR, PFP et AFI… Agence Fédérale
d’investigation) de mai à juin ont ont été marqué de signes et de menaces
alarmante de represión, de prison, d’invasions des terres par les
militaires, de délogements, et de mortsa contre le EZLN, les peuples
Zapatistes et contre les membres de l’autre Campagne.
Informations du Centre d’analyse politique et d’investigations sociales et
économiques (CAPISE)
Depuis longtemps dans nos communautés de telles attaques n’ont pas lieux,
cela a eu lieux auparavant mais c’est la première fois depuis cette
matinée de janvier 1994 que la réponse social, nationale et internationale
à été aussi insignifiantes ou nulle. C’est la première fois que ces
attaques viennent d’un gouvernement de pseudos gauche de façon si peu
voilé (PRD…).
Si ils touchent à un de nous, ils nous touchent à tous/toutes!!!
Ces provocations de guerre se donne cadre d’une répressions à la hausse
contre les peuples qui luttent et résistent. Atenco, Oaxaca, nous sommes
de ses peuples réprimés de manière brutale et nous ne pouvons pas garder
le silences quand d’autres peuples luttent et résistent ailleurs dans le
pays.
Surtout soyez toujours capables de sentir dans le plus profond de vous
toutes les injustices commisent contre tous et toutes partout dans le
monde
Ernesto Che Guevara
Author:
Pedro Gonzalez et Frida Kahlo traducteur de plusieur collectifs et
organisations solidaires du EZLN

Next Entries »






Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 63 articles | blog Gratuit | Abus?